Accueil » Qu’est-ce que les chats aiment ?

Qu’est-ce que les chats aiment ?

Afficher Masquer le sommaire

Savoir ce qu’aiment les chats est essentiel pour parvenir à les rendre heureux, notamment en répondant à tous leurs besoins dans l’optique de réduire leur stress et d’accroître leur bien-être comportemental.

En effet, chez le chat, le stress nait souvent d’un manque, d’une tristesse, ou d’une peur de manquer, provoqué par une négligence du maître qui ne connaît pas bien les réels besoins de son compagnon à fourrure.   

Pour vous aider à faire le bonheur de votre boule de poils, je vous propose aujourd’hui un petit tour d’horizon de ce que les chats aiment et de ce dont ils ont besoin pour vivre heureux et rester en bonne santé tout au long de leur existence.

Comprendre les besoins du chat pour savoir ce qu’il aime

Le chat et son environnement

Les chats sont des animaux territoriaux, qui prêtent une grande importance à leur environnement. Ils ressentent le besoin d’être le maître de leur espace, et ne se sentent bien que dans un environnement qui leur permet de combler tous leurs besoins naturels sans l’assistance de leur maître.

De fait, l’environnement est un point essentiel à prendre en compte lorsque l’on adopte une de ces petites boules de poils – sans doute le premier.

Notez bien que si un environnement extérieur, qu’il soit naturel ou urbain, rend presque toujours un chat heureux, un environnement intérieur est rarement adapté aux besoins du chat et suscite souvent chez lui un mal-être constant, dont les symptômes sont si discrets que le maître ne le perçoit généralement jamais.

Il est désormais scientifiquement démontré que les chats d’intérieur sont davantage sujets au stress que les chats d’extérieur, ce qui engendre des troubles comportementaux (malpropreté comme le pipi sur le lit, mordillements soudains, miaulements plaintifs le jour ou la nuit, ou agressivité, etc.), des problèmes de santé (obésité, diabète, etc.) et risque surtout de rendre l’animal malheureux toute sa vie.

Pour autant, il n’est pas impossible de rendre un chat d’intérieur heureux, et tous les maîtres qui angoissent à l’idée de laisser leur chat sortir et s’exposer aux dangers du monde extérieur peuvent se rassurer : votre matou peut trouver son bonheur en appartement, pourvu que vous l’y aidiez.

Rendre un chat d’intérieur heureux repose en effet grandement sur l’aménagement de son territoire, afin de lui offrir peu ou prou la même chose que ce qu’il trouverait dehors, à savoir de quoi satisfaire ses besoins d’exploration, d’observation et d’exercice.

Aménager correctement votre intérieur pour répondre aux besoins de votre chat n’est pas seulement un petit plus, un bonus qui pourrait lui plaire : c’est une véritable nécessité.

En effet, il ne faut pas croire que, parce que le chat est un gros dormeur, parce qu’il peut se montrer insensible à toute tentative de jouer avec lui, et parce qu’il apprécie la solitude, il se plaira dans un environnement qui manque de stimulation.

Pour comprendre ce paradoxe, il faut savoir que le chat n’a pas la même notion de ce qu’est une distraction stimulante que nous. Pour lui, observer et explorer sont de passionnantes activités, indispensables pour lui permettre de canaliser son énergie, de se détendre et, in fine, de s’épanouir.

À l’inverse, courir après une ficelle n’a que peu d’intérêt pour un chat, d’autant que les félins sont davantage des sprinteurs que des coureurs de fond : ils ont peu d’endurance, et évitent instinctivement de se dépenser pour rien, au cas où ils auraient subitement besoin de prendre leurs pattes à leur cou.

Cela ne signifie pas que tous les chats n’aiment pas jouer, et certains adorent s’amuser avec leur maître. Ce qu’il faut en retenir, c’est qu’il est normal qu’un chat ne joue pas, et que cela ne signifie en rien qu’il n’a pas besoin de s’occuper ou de se dépenser d’une autre manière. (1)

Le chat et son mode de vie

Tout comme son environnement, le mode de vie du chat doit être bien connu et compris par son maître pour que ce dernier puisse offrir à son compagnon ce dont il a besoin.

On entend sans cesse dire que le chat est indépendant, solitaire, voire autonome, ce qui pousse d’ailleurs certaines personnes à affirmer qu’il aime moins les humains que le chien.

Si nos boules de poils sont bel et bien indépendantes, cela n’a strictement rien à voir avec l’amour qu’elles nous portent, mais avec les instincts qui régissent leurs comportements dans un contexte de survie.

Dans la nature, le chat est un chasseur solitaire. Il se nourrit seul, quand il le souhaite (généralement par petit repas plusieurs fois par jour) et ne partage pas ses proies.

Le chien, lui, est habitué à vivre en meute depuis la nuit des temps. Dans la nature, le chef de meute qui pourvoit aux besoins de ses congénères, c’est pourquoi nos toutous ne voient aucun inconvénient à dépendre de leur maître lorsque celui-ci remplit correctement son rôle.

Pour le chat, en revanche, ne pas avoir accès à de la nourriture quand il le souhaite est grandement anxiogène, surtout lorsqu’il vit en intérieur et n’a aucune chance de trouver des aliments tout seul.

Un chat, contrairement au chien, ne part pas du principe que son maître va prendre en charge tous ses besoins, et vit sa dépendance aux humains comme une source d’incertitude et d’angoisse.

De fait, il est indispensable d’offrir à un chat d’intérieur un mode de vie respectant ses instincts, qui lui permette de répondre à tous ses besoins de manière autonome.

N’imaginez pas que donner de l’indépendance à votre chat en fera un compagnon distant et le poussera à vous ignorer, bien au contraire.

Un chat heureux et équilibré sera toujours plus propice aux câlins et aux moments de complicité à partager avec son humain qu’un animal stressé.

Même si on traite souvent le chat d’opportuniste, il est tout à fait erroné de penser qu’il n’aime son maître que parce qu’il le nourrit.

Un chat est tout à fait capable de nouer une relation forte avec son maître indépendamment de son rituel alimentaire.

Une nouvelle étude, qui s’est penchée sur l’attachement du chat envers son maître, affirme même que nos boules de poils tendent à considérer les humains comme leurs parents, et sont bien plus profondément attachés à nous qu’on ne le pense, peut-être même plus que les chiens. (2)

Le chat et ses interactions avec son maître

Difficile de ne pas craquer devant nos boules de poils et de se retenir de les couvrir de câlins, de caresses et d’attention.

Si certains chats sont particulièrement tolérants aux contacts tactiles, la plupart d’entre eux ne les apprécient que modérément, et il est toujours mieux de laisser votre compagnon félin être à l’initiative de toute interaction.

Vous vous apercevrez vite que les chats qu’on laisse en paix sont souvent les plus affectueux et les plus démonstratifs, tandis que ceux que l’on a par trop asticotés en ont vite assez d’être pris pour des peluches et auront tendance à fuir votre compagnie.

Il est également essentiel de noter que les chats n’ont pas de sens de la hiérarchie comme les chiens, et qu’il ne faut surtout pas tenter de les éduquer par la force, en les réprimandant verbalement ou physiquement.

Votre chat ne vous considérera jamais comme le « chef », non pas parce qu’il vous méprise, comme certains le pensent, mais parce que ce concept n’existe pas chez lui.

Si vous faites preuve de brutalité envers lui, il vous considéra seulement comme un être imprévisible, potentiellement dangereux, qui n’est pas digne de confiance, et votre relation en sera profondément altérée.

Il en va de même dans tous vos rituels quotidiens : interdire des lieux de votre habitation à votre boule de poils, vouloir l’enfermer dans une pièce la nuit ou le forcer à ne manger que des rations limitées à heure fixe ne seront jamais perçues comme des signes de domination par votre chat.

Ce type d’interaction va seulement engendrer du stress et du mal-être chez votre compagnon et détériorer la confiance qu’il place en vous.

Un chat heureux est un chat libre et autonome, qui fera un compagnon affectueux et complice. Il est donc essentiel de comprendre et de respecter les besoins et les instincts de votre compagnon pour en faire un animal agréable à vivre.

Par ailleurs, un animal domestique, quel qu’il soit, n’est pas fait pour être dominé, et quiconque cherche un animal pour assouvir un besoin d’autorité en instaurant un rapport de force brimant l’animal devrait se poser quelques questions sur lui-même avant d’adopter un chat.

Il est vrai que, fut un temps, il était monnaie courante de faire preuve d’autorité, voire de brutalité, pour s’imposer comme un chef auprès de son animal, mais il convient de se rappeler qu’à une certaine époque, il était également tout à fait commun d’éduquer les enfants par la violence…

Tout cela pour dire que les mœurs évoluent, et que nos rapports aux animaux de compagnie changent eux aussi, pour le mieux.

On sait désormais que nos compagnons à fourrure sont des êtres sensibles – ce qui n’est reconnu par la loi française que depuis 2005 – et tout à fait capables de vivre en harmonie aux côtés des humains sans le moindre rapport de force.

Les usages d’autrefois, que l’on pourrait justifier par une grande méconnaissance des animaux, ne sont plus excusables aujourd’hui, alors que l’on connaît désormais pertinemment les ravages d’une éducation brutale ou d’une autorité mal placée sur le bien-être des chats et des chiens.

Aménager son intérieur en fonction de ce que les chats aiment

Pour offrir à votre chat un environnement qui lui correspond, il faut penser votre intérieur selon les deux occupations majeures des félins dans la nature : l’observation et l’exploration.

Pour ce faire, il faut veiller à offrir à votre boule de poils quelque chose à regarder toute la journée. Un panier installé au bord d’une fenêtre fait souvent l’affaire, et certains matous particulièrement stressés peuvent être significativement détendus par l’installation d’un aquarium dans leur environnement.

Concernant le besoin d’explorer de votre chat, l’astuce consiste à agrandir au maximum son territoire en multipliant les espaces en hauteur.

Votre matou devrait pouvoir accéder aux meubles, aux sommets de vos armoires, aux étagères… Et à tous les sites qui lui permettent tant de prendre de la hauteur que d’obtenir plus de place pour se balader.

Il est également essentiel de bien séparer les espaces de vie de votre chat. Aussi, on a tendance à dire que l’environnement du chat doit être séparé en quatre aires principales : aire de jeu, aire de repos, aire d’alimentation et aire d’élimination (litière).

Chez le chat d’appartement, il est en réalité essentiel de prévoir plusieurs aires d’alimentation et, parfois, plusieurs aires d’élimination.

Certains chats sont en effet mal à l’aise à l’idée de devoir faire la petite et la grosse commission dans la même litière, il peut donc être judicieux d’offrir à votre matou deux litières séparées et éloignées l’une de l’autre pour accroître son bien-être.

Le rituel alimentaire du chat a également une importance cruciale dans la gestion de son stress et dans le maintien d’un poids optimal.

Pour que votre matou soit au meilleur de sa forme, l’idéal est de disperser de petites portions d’aliments un peu partout sur son territoire, qu’il trouvera aux hasards de son exploration quotidienne des lieux.

Ce type de distribution a un double avantage, celui de l’occuper et de lui éviter d’avaler son repas du jour d’un seul coup.

Pour parfaire la chose, il est recommandé d’utiliser des jouets distributeurs de croquettes, type Pipolino, qui occuperont encore plus l’animal et dont les effets sur la diminution du stress sont prouvés.

L’aire de repos de votre chat doit aussi avoir une spécificité que trop de maîtres négligent : ce doit être son endroit à lui, là où personne ne viendra le déranger – sous aucun prétexte.

Instaurer ce genre de règle est hautement bénéfique à l’équilibre mental de votre chat et participe sensiblement à la réduction de son stress et à l’amélioration de son bien-être.

Si votre chat aime faire la sieste dans plusieurs endroits, décidez de celui qui sera son sanctuaire, un lieu qu’il pourra associer à une parfaite tranquillité et sécurité, où vous vous promettrez de ne jamais céder à la tentation d’aller le déranger ni en le caressant ni en le sollicitant de quelque manière que ce soit.

Idéalement, ce site devrait être en hauteur : les chats aiment les cachettes, mais plutôt celles d’où ils peuvent tout observer sans se sentir enfermés.

Questions fréquemment posées sur ce que les chats aiment

Comment faire plaisir à son chat ?

La meilleure façon de faire plaisir à son chat est de lui offrir la possibilité de répondre à tous ses besoins en toute autonomie, dans un environnement qui lui convient.

Ainsi, votre matou doit pouvoir manger, explorer, observer, se reposer et éliminer sans avoir besoin de vous solliciter.

Comment rendre son chat heureux ?

Pour rendre son chat heureux, il est primordial de lui offrir un environnement et un mode de vie convenant tant à ses besoins qu’à ses instincts.

Votre chat doit pouvoir explorer son environnement, observer ce qu’il se passe autour de lui, manger et boire tout au long de la journée, et faire ses besoins dans un endroit qui lui convient.

Comment savoir ce que mon chat aime ?

Il est important de bien se renseigner sur le comportement et les besoins du chat pour savoir ce dont votre compagnon a besoin.

C’est en comprenant le pourquoi de ses attitudes et l’origine de ses instincts que vous pourrez assimiler l’importance de lui offrir un environnement et un mode de vie qui lui correspond.

Est-ce que tous les chats aiment la même chose ?                    

Non, tous les chats n’aiment pas exactement la même chose, mais, dans les grandes lignes, tous les chats présentent les mêmes instincts, et leur bien-être dépend donc des mêmes éléments.

Si certains chats sont plus tolérants que d’autres à un mode de vie différent de celui qu’ils ont dans la nature, aménager leur environnement en respectant leurs instincts ne pourra qu’améliorer leur quotidien.

Savoir ce qu’aime un chat est essentiel pour prendre correctement soin de lui et contrôler son stress, véritable fléau chez nos félins domestiques.

Bien des maîtres négligent d’aménager correctement leur intérieur pour offrir à leur compagnon à fourrure un mode de vie qui lui convient. Pourtant, c’est sans doute l’aspect de son quotidien qui a le plus d’impacts sur son bien-être et sa santé.

Il vous reste des questions sur ce que les chats aiment ou n’aiment pas ? Posez-les-nous en commentaire de cet article ! Et si vous vous demandez ce que votre chat peut, à l’inverse, vraiment détester, c’est dans cet article là !

Partagez votre avis