Accueil » Chat qui ronronne : tout savoir sur ce phénomène

Chat qui ronronne : tout savoir sur ce phénomène

Afficher Masquer le sommaire

Un chat qui ronronne est une source de joie chez tous les heureux propriétaires de félins domestiques, ce curieux comportement étant volontiers associé au bonheur et au bien-être.

Si l’on sait désormais que les chats miaulent pour « communiquer » (littéralement et avec nous autres humains) et ne ronronnent pas exclusivement lorsqu’ils sont heureux, le ronronnement ne reste pas moins un son apaisant. On lui attribue même des vertus thérapeutiques, bénéficiant tant à l’homme qu’à l’animal.

Pour tout savoir de ce fascinant phénomène, je vous propose aujourd’hui de découvrir comment est émis le ronronnement du chat, dans quelles situations et pourquoi.

Le ronronnement du chat, c’est quoi ?

Fascinant phénomène, le ronronnement est une vocalise émise par certains félins, notamment les chats, durant certaines phases de respiration.

Il s’agit d’un son de basse fréquence (environ 20 Hz), émis en continu au rythme de la respiration du chat, tant lors de l’inspiration que de l’expiration.

Il convient de noter que si le ronron de nos boules de poils demeure si mystérieux, c’est qu’il n’est pas encore tout à fait élucidé par la science, ni dans son mécanisme ni dans son rôle.

Le chat ne dispose pas d’un organe du ronronnement spécifique, et de nombreuses théories ont été proposées pour expliquer la production de ces vocalises typiques des « petits » félins (le guépard et le puma ronronnent eux aussi).

Si l’on a longtemps cru que le ronronnement du chat était produit par son système circulatoire, et notamment une vibration de la veine cave amplifiée par les voies respiratoires, cette hypothèse a désormais été réfutée.

Actuellement, on suppose qu’une contraction très rapide du larynx (plus de 20 fois par seconde) pourrait être à l’origine du ronronnement du chat. Des contractions du diaphragme pourraient aussi être impliquées.

Mon chat ronronne, mais à quoi ça lui sert ?

Il est difficile de savoir à quoi sert exactement le ronronnement du chat étant donné le peu d’études scientifiques de grandes ampleurs réalisées sur le sujet.

On lui prête de nombreuses vertus et utilités qui ne sont pas scientifiquement avérées, et qu’il convient donc de prendre avec des pincettes.

Chat qui ronronne pour s’apaiser

Le rôle le plus évident du ronronnement semble être d’apaiser le chat, de le rassurer et de le détendre, une théorie issue de l’observation du comportement félin.

On sait en effet que les chatons nouveau-nés ronronnent dès leur deuxième jour de vie au contact de leur mère, et que c’est à travers cette vocalise que celle-ci se présente à eux dès leur naissance.

Les chats adultes, quant à eux, ont l’habitude de ronronner paisiblement dans leurs paniers, souvent en malaxant leurs coussins dans ce qui ressemble à un agréable rituel de bien-être.

Seules ces observations permettent d’affirmer que le chat ronronne parce qu’il est heureux et serein durant ces moments, et il est complexe, voire impossible, de déterminer si le ronronnement est à l’origine de l’apaisement, ou vice-versa.

Chat qui ronronne pour guérir

On a longtemps supposé que le ronronnement était une manifestation de joie, ou du moins de bien-être, chez le chat, mais on sait désormais que nos félins ronronnent aussi lorsqu’ils ont mal, peur, sont stressés, et même, parfois, juste avant de mourir.

Il semblerait que les fréquences émises par cette curieuse vocalise stimulent la guérison et atténuent la douleur, une hypothèse qui n’est à ce jour pas encore confirmée par des données scientifiques.

On estime aussi qu’un chat en détresse pourrait ronronner pour se calmer, ou pour manifester son mal-être aux êtres qui l’entourent, voire solliciter leur aide.

Il est en effet de notoriété commune que le chat est un animal redoutablement intelligent, qui a appris depuis des millénaires à communiquer avec les humains, et même à les « éduquer » à réagir comme il le souhaite aux vocalises qu’il émet.

Chat qui ronronne pour communiquer

Le ronronnement pourrait aussi être un moyen de communication comme un autre, que les chats utiliseraient tant entre eux qu’avec les humains et d’autres êtres vivants.

Il permettrait alors de communiquer de bonnes intentions – un peu comme un sourire, voire une certaine soumission, destinées à encourager des rapports cordiaux et à éviter les tensions.

Un chat qui ronronnerait sous le coup du stress pourrait également utiliser ce type de vocalise pour solliciter le soutien de son maître.

Ronronnement du chat et santé humaine

La question de l’utilité du ronronnement sur la santé et le bien-être du chat amène l’hypothèse que ces vocalises pourraient avoir des effets bénéfiques sur la santé humaine.

Le fait que le ronronnement soit répandu chez de nombreux félins sauvages, alors que le miaulement tel que nous le percevons chez le chat domestique n’existe pas chez le chat sauvage, consolide la théorie d’une véritable utilité dans la nature.

Par ailleurs, le ronronnement n’étant pas associé à une unique émotion, on tend à supposer qu’il ne saurait se limiter à une fonction communicative.

Ces observations ont fait naitre de nombreuses théories, notamment chez les adeptes de soins alternatifs. Avant d’aller plus loin, il est essentiel de préciser qu’aucune affirmation quant aux vertus du ronronnement sur la santé humaine n’a été prouvée – ni quant à ses effets sur la santé féline, d’ailleurs.

Pour autant, cela ne signifie pas que les bénéfices du ronronnement n’existent pas : l’absence d’étude scientifique sur le sujet n’infirme pas automatiquement toutes ces théories.

Il revient donc à chacun de se faire sa propre idée des bienfaits que le ronronnement du chat peut avoir sur les humains, tout en gardant à l’esprit que câliner votre matou ne se substitue pas à une visite médicale en cas de soucis de santé.

Chat qui ronronne pour diminuer le stress

S’il n’y a pas d’étude scientifique permettant d’affirmer que le ronronnement du chat à un impact quelconque sur le stress, il est bel et bien avéré que la présence d’un compagnon à fourrure – chien ou chat – tend réellement à diminuer la pression artérielle.

Ce phénomène ne trouve, pour l’heure, pas d’autre explication qu’une diminution du stress liée à la compagnie d’un animal. En conséquence, les heureux propriétaires de chiens ou de chats auraient significativement moins de risque de développer des troubles cardiovasculaires.

Le ronronnement en lui-même n’est pas évoqué dans ces études, et les propriétaires de chiens étant également concernés, on ne saurait lui attribuer seul l’exploit d’apaiser les humains. (1)

Le ronronnement du chat pour accélérer la cicatrisation

Comme nous l’avons évoqué plus tôt dans cet article, le ronronnement du chat peut survenir chez l’animal blessé ou malade, raison pour laquelle on suppose qu’il est impliqué dans un processus de guérison, encore non élucidé par la science.

Certains adeptes de la « ronron thérapie », un concept officieux tout droit sorti de l’imagination du vétérinaire J.Y. Gauchet, supposent que le ronronnement pourrait accélérer la cicatrisation et la récupération de l’organisme après une maladie ou blessure.

Les plus convaincus des aficionados de la « ronron thérapie » affirment que les traitements par ultrasons utilisés en kinésithérapie chez l’humain – dont les bénéfices sont, par ailleurs, encore discutés – ont été inspirés du ronronnement félin, puisqu’ils utilisent les mêmes fréquences sonores.

D’autres affirment, quant à eux, que les chats guérissent trois plus vite que tous les autres animaux (à blessure égale), seulement grâce à leurs ronronnements miraculeux.

Si on aimerait beaucoup que tout cela soit vrai, il est important de noter que ni l’une ni l’autre de ces affirmations n’a été prouvée, et que les études citées par les adeptes de la « ronron thérapie » pour justifier leurs allégations n’ont jamais été retrouvées.

Toutefois, l’utilisation des ultrasons en médecine humaine et la sensibilité de l’organisme à différentes fréquences sonores sont bel et bien des domaines étudiés.

On sait, sans vraiment l’expliquer, que les humains sont sensibles à la musique depuis la nuit des temps, et que les chants existaient même sans doute avant la parole.

Par ailleurs, plus la science avance, plus il semble plausible que les végétaux – qui sont, je le rappelle, dépourvus d’oreilles – soient eux aussi sensibles aux fréquences sonores, ce qui impliquerait que les sons, comme le ronronnement, puissent avoir un effet autre que sonore sur le monde vivant.

Les effets du ronronnement du chat sur les humains ne sont donc pas encore démontrés, mais il se pourrait bien que, d’une manière ou d’une autre, nos matous prennent soin de nous quand ils émettent ces vocalises apaisantes.

Plus qu’une sensibilité au bruit émis par le ronron de chat, il se pourrait que nos organismes réagissent aux fréquences – guérisseuses ou non – du ronronnement, à première vue pour le mieux.

Reste encore à savoir si les chats ont réellement la faculté de guérir nos blessures physiques, ou s’ils ne soignent que les maux de l’âme en offrant à leurs maîtres tous les bienfaits de cet amour feutré et inconditionnel qui les caractérise.

Questions fréquemment posées sur le ronronnement du chat

Pourquoi mon chat ronronne-t-il ?

Un chat ronronne pour apaiser les êtres qui l’entourent et se calmer lui-même. C’est du moins ce que l’on suppose aujourd’hui, mais il faut noter que ce phénomène n’est pas encore tout à fait élucidé.

On sait toutefois que le ronronnement n’est pas associé à une seule émotion, mais peut traduire la peur et la souffrance tout autant que la joie.

Quand est-ce qu’un chat ronronne ?

On a tendance à penser qu’un chat ronronne quand il est heureux, et c’est la réponse que bien des maîtres aiment entendre quand leur chat leur fait des câlins tout en émettant ces curieuses vocalises.

Dans les faits, un chat peut ronronner quand il est stressé, quand il est heureux, quand il souffre… Mais aussi quand il croise un autre chat, ou pour demander à manger.

Est-ce que mon chat ronronne parce qu’il m’aime ?

Le ronronnement n’est pas associé à une seule émotion, et un chat ne ronronne pas donc pas nécessaire pour vous dire qu’il vous aime, bien que ce puisse être le cas.

On sait cependant que les chats aiment réellement leurs maîtres – peut-être même plus que les chiens – et tendent à les considérer comme leur maman.

Si votre chat ronronne en votre présence, et surtout s’il vous fait les yeux doux, il n’y a donc aucune raison de douter du fait qu’il vous exprime son amour.

Que veut dire le ronronnement du chat ?

Actuellement, on ne sait pas encore ce que signifie vraiment le ronronnement du cas, au risque de décevoir bien des maîtres qui paieraient cher pour avoir la réponse à cette question.

Le ronronnement peut être associé à différentes émotions, il est donc nécessaire de tenir compte du contexte pour déterminer si votre chat ronronne de bonheur, de stress ou de douleur.

Le ronronnement du chat demeure un phénomène mystérieux, qui n’est pas encore élucidé malgré le grand nombre de maîtres et de professionnels du monde félin à s’être penchés de près sur la question.

Les connaissances actuelles sur le sujet nous permettent de le comparer au sourire humain, qui traduit un bien-être et permet de communiquer une émotion amicale aux êtres vivants alentour, mais peut aussi survenir dans un moment de stress, de malaise ou de douleur, pour solliciter de l’aide ou se rassurer.

Votre chat est un grand ronronneur ? Donnez-nous votre avis sur le sens de ses vocalises en commentaire de cet article !

Partagez votre avis