Accueil » Chat mâle ou femelle : Que choisir ? Pourquoi ?

Chat mâle ou femelle : Que choisir ? Pourquoi ?

Afficher Masquer le sommaire

Choisir entre un chat mâle ou femelle est souvent une des premières questions que se posent les maîtres à la recherche d’une boule de poils avec qui vivre.

Certains maîtres se demandent en effet s’il existe vraiment des différences entre un chat mâle et une femelle, quand d’autres sont d’ores et déjà certains qu’ils existent des disparités majeures pouvant grandement impacter leur relation avec leur compagnon à fourrure.

Dans les faits, ces deux impressions sont vraies, même si cela peut sembler paradoxal. Les chats femelles et les mâles peuvent présenter des différences marquées dans certains cas, comme se ressembler comme deux gouttes d’eau dans d’autres.

Choisir son chat : les différences entre un chat mâle et une femelle

Il existe bel et bien des différences entre un chat mâle et un chat femelle, tant dans leur morphologique que dans leurs comportements instinctifs et, dans une moindre mesure, dans leur caractère.

Cependant, il est nécessaire de prendre conscience que l’éducation, l’environnement et le mode de vie d’un chat vont grandement déterminer sa façon de se conduire envers son maître, bien plus que ses inclinations innées héritées de lointains ancêtres.

Connaître les différences entre un mâle et une femelle est donc une excellente chose pour comprendre votre compagnon, mais vous baser uniquement sur le sexe de votre chat pour choisir le compagnon idéal en fonction de vos attentes ce serait une grossière erreur.

La morphologie du chat mâle et du chat femelle

Le dimorphisme sexuel, ensemble de différences permettant de distinguer un mâle et une femelle grâce à leur morphologie, et peu marqué chez le chat.

Certaines races, toutefois, et notamment les chats de grande taille, comme les Sibériens et les Norvégiens, présentent un dimorphisme plus marqué, et les mâles peuvent être significativement plus massifs et plus grands que les femelles.

Au-delà de la taille qui peut varier, on peut parfois reconnaître le visage du chat mâle, qui est souvent un peu plus massif que celui de la femelle.

Un chat avec de grosses joues est plus souvent un mâle, mais cela reste néanmoins de l’ordre de la tendance, et ne fait pas une vérité générale.

Le comportement du chat mâle et du chat femelle

Le comportement du chat et de la chatte se distingue surtout dans des traits directement liés à la reproduction et à la territorialisation – qui vont de pair.

Les chats mâles ont un comportement de marquage urinaire prononcé, et ont tendance à asperger généreusement leur environnement d’urine pour avertir d’éventuels rivaux qu’ils sont ici chez eux, une attitude très déplaisante chez le chat d’intérieur.

Ils ont, par ailleurs, tendance à vagabonder davantage, notamment pour partir à la recherche d’une éventuelle dulcinée à conquérir, s’éloignant parfois significativement de leur domicile.

Le territoire du chat mâle est aussi souvent bien plus étendu que celui de la femelle, les matous sont donc plus susceptibles de se perdre, mais aussi de se blesser, de se battre au hasard de leurs rencontres avec des congénères, des chiens ou des animaux sauvages, ainsi que de contracter des maladies et de se faire percuter par une voiture.

Les femelles se distinguent surtout par le comportement qu’elles présentent lors de leurs chaleurs, périodes durant lesquelles elles adoptent des postures lascives, se roulant sur le sol dans un concert de vocalises plaintives et sonores, destinées à attirer le chat mâle.

Notons que les chaleurs des chattes ne sont pas régies par un cycle régulier, mais surviennent plus ou moins à leur bon vouloir.

En l’absence de gestation, une chatte aura tendance à avoir de plus en plus de chaleurs durant toujours plus longtemps pour maximiser ses chances de rencontrer un matou.

Si le territoire du chat mâle s’avère souvent plus étendu, il faut noter que les femelles n’hésitent en aucun cas à s’éloigner de chez elles pour trouver un partenaire durant leurs périodes de chaleur, quitte à partir en expédition pendant plusieurs jours, ce qui les expose aux mêmes dangers que les mâles. (1)

Les besoins du chat et du chat femelle

Un chat mâle et une femelle peuvent parfaitement vivre dans le même type d’environnement, et présentent les mêmes besoins, à peu de chose près.

Les chats mâles non stérilisés ont besoin de plus d’espace, puisqu’ils sont généralement des vadrouilleurs dans l’âme, dont l’instinct d’exploration est autrement plus développé que chez la femelle.

Du fait de leur gabarit souvent supérieur, et de leur niveau d’activité parfois plus important, ils peuvent aussi avoir besoin d’une alimentation plus énergétique ou d’une plus grande quantité de nourriture, ce qui peut demander un budget supplémentaire.

Quant à la femelle, elle devrait pouvoir être gardée dans un environnement sécurisé durant ses chaleurs pour éviter qu’elle ne fugue, au risque de se perdre ou d’être accidenté et, surtout, de revenir avec une portée non désirée.

Les portées de chatons non souhaitées, issues de négligences de la part des maîtres, participent en effet malheureusement grandement au phénomène de surpopulation féline, dont les effets sont malheureusement dramatiques pour nos boules de poils.

Choisir son chat : la stérilisation pour réduire les différences entre le mâle et la femelle

La stérilisation du chat mâle et de la femelle a tendance à faire disparaître les différences de comportement entre ces deux animaux, puisque celles-ci sont essentiellement causées par leurs instincts reproducteurs, eux-mêmes générés par leurs hormones sexuelles.

Il n’est pas raisonnable de refuser de faire stériliser votre chat sous prétexte que cette intervention va lui ôter son âme, brimer sa personnalité ou altérer son caractère, comme le racontent certains détracteurs de cette opération préventive.

Cette idée préconçue vient d’une mauvaise compréhension du mécanisme hormonal causant certains comportements du chat, et d’une confusion entre les notions de comportement et de caractère.

Les comportements de reproductions (chaleurs, marquage urinaire, fugues, recherche permanente d’un partenaire, etc.) n’ont rien à voir avec le caractère de votre boule de poils.

Si l’on dit que le chat stérilisé est plus calme et moins actif que le chat entier, c’est parce qu’il n’est plus soumis aux pulsions qui le poussent à se mettre dans tous ses états pour se reproduire, mécanisme uniquement destiné à assurer la survie de son espèce et qui n’a rien à voir avec un désir de parentalité.

S’il est plus tempéré, ce n’est donc aucunement parce que son caractère est altéré, parce qu’il aurait perdu son enthousiasme, sa joie de vivre, sa gaieté ou tout autre trait de sa personnalité.

Les hormones ne rendent pas un chat timide, affectueux, joueur, espiègle, colérique ou bavard, car cela est uniquement question de caractère.

Bien sûr, un chat stérilisé a encore des instincts bien ancrés, notamment celui d’économiser son énergie quand il n’a pas grand-chose à faire.

Aussi, un chat stérilisé qui n’a plus à courir après un partenaire ni à surveiller son territoire pour s’assurer qu’aucun rival ne vienne prendre sa place auprès d’une éventuelle compagne sera presque toujours moins actif.

Il est donc nécessaire d’ajuster son alimentation et de prendre le temps de jouer davantage avec lui, s’il apprécie les jeux, ou d’aménager son environnement pour le garder en forme.

Enfin, les hormones sexuelles ayant également un impact sur la croissance des chats, la stérilisation a parfois une légère influence sur le dimorphisme sexuel de nos boules de poils, notamment quand elle survient tôt.

Les femelles stériles très jeunes sont souvent un peu plus grandes que les femelles non stérilisées ou opérées tard, quand les mâles castrés tôt sont souvent moins massifs que les matous entiers ou opérés tard.

Chat mâle ou femelle : relativiser l’importance du choix

En définitive, on peut conclure que les différences entre un chat mâle et une femelle sont plutôt minces, surtout si vous agissez de manière responsable en faisant stériliser votre animal.

On a tendance à dire que les mâles sont plus doux, plus câlins, plus affectueux, alors que les femelles sont plus méfiantes, plus réservées et plus caractérielles, mais cela ne relève que de vagues tendances, loin de se vérifier systématiquement.

Par ailleurs, l’éducation, l’environnement et le mode de vie que vous offrirez à votre chat ont un impact considérable sur son comportement et la manière dont il exprimera son caractère.

Il vous revient donc en grande partie de faire de votre compagnon l’animal complice et agréable à vivre que vous recherchez en lui permettant d’exprimer sa personnalité dans de bonnes conditions.

Questions fréquemment posées sur le choix d’un chat mâle ou femelle

Pourquoi choisir un chat mâle ?

Les chats mâles sont réputés plus doux, plus câlins, plus affectueux et plus proches de leur maître que les femelles, mais ces affirmations ne sont que des généralités qui ne reflètent pas toujours la réalité.

On peut toutefois avancer qu’un mâle coûte moins cher à faire castrer qu’une femelle à faire stérilisée.

Or, cette opération est d’une importance cruciale tant pour son bien-être, sa sécurité et sa santé, que pour endiguer le phénomène de surpopulation féline à l’origine de nombreux abandons et actes de maltraitance.

Pourquoi choisir un chat femelle ?

On raconte que les femelles sont plus caractérielles que les mâles, ce qui peut en faire de fortes têtes, des complices malicieuses qui ne manquent pas de répondant.

Comme pour les mâles, ces qualifications sont toutefois issues d’observations très générales qui ne collent pas forcément à la personnalité de toutes les femelles, loin de là.

La différence majeure entre un mâle et une femelle se remarquera plutôt dans les comportements reproducteurs, la femelle non stérilisée enchainant les périodes de chaleur pouvant déranger les maîtres et risquant d’enchainer les portées de chatons non désirées.

Comment choisir entre un chat mâle et une femelle ?

Dans les faits, il n’est pas forcément conseillé de baser votre choix sur le sexe de votre chat, car celui-ci a peu d’impact sur le caractère de l’animal.

L’éducation que votre chat va recevoir, son environnement et votre aptitude à combler ses besoins influencent bien plus significativement l’expression de sa personnalité et son comportement.

Y a-t-il une grande différence entre un chat mâle et une femelle ?

Les différences morphologiques entre les chats mâles et femelles sont généralement peu marquées, quoique les chats mâles de certaines races, notamment nordiques, peuvent être significativement plus massifs que les femelles.

En termes de caractère, on a tendance à dire que les mâles sont plus gentils, doux et attachants, quand les femelles sont plus caractérielles, méfiantes et réservées, mais ce ne sont là que de grandes tendances qui ne se vérifient pas toujours.

Par ailleurs, la stérilisation des chats mâles et femelles, hautement conseillée pour les garder en santé, tend à atténuer les éventuelles différences entre les animaux des deux sexes, celles-ci étant essentiellement liées à des comportements de reproduction.

La différence entre un chat mâle et une femelle est minime, surtout chez les individus stérilisés ou castrés, dont les comportements de reproduction sont supprimés.

En outre, faire stériliser son animal de compagnie est essentiel pour lutter contre la surpopulation féline à l’origine d’abandons et d’actes de maltraitance par dizaines de milliers chaque année en France.

Il est plutôt conseillé de se pencher sur le caractère de votre boule de poils pour choisir le chat fait pour vous, indépendamment de son sexe.

Vous pourrez ainsi privilégier un chat plutôt actif, calme, placide, câlin, exubérant ou timide, en fonction de votre mode de vie et de l’environnement que vous pourrez lui offrir.

Vous avez déjà observé des différences de caractère et de comportement significatives entre un chat mâle et une femelle ? Partagez votre expérience en commentaire de cet article !

Partagez votre avis