Chat le plus vieux du monde : qui est-il ?

Le chat le plus vieux du monde enregistré au Guiness des records a vécu jusqu’à 38 ans, soit plus du double de l’espérance de vie observée par la moyenne des chats.

Depuis son décès en 2005, et celui de Nutmeg, décédé à 35 ans en 2017, le record était détenu par le populaire Rubble, malheureusement disparu cet été 2020.

Tous les maîtres qui tiennent à leurs boules de poils comme à la prunelle de leurs yeux seront sans doute avides de découvrir le secret de la longévité de ces matous, qui ne sont par ailleurs pas des cas à part.

Dans notre article d’aujourd’hui, je vous propose donc de nous pencher sur les histoires de ces matous et les facteurs ayant pu jouer dans leur durée de vie exceptionnelle.

La longévité du chat

La longévité du chat est estimée à 15 ans en moyenne. Toutefois, cette estimation ne fait pas de distinction entre les chats d’extérieur et d’intérieur, dont la longévité varie significativement, et les races, qui peuvent avoir un certain impact sur l’espérance de vie de nos matous.

Il est toutefois acquis que l’espérance de vie des chats est en nette augmentation depuis quelques décennies, leur longévité augmentant en même temps que la considération des maîtres à leur sujet.

Les soins que nous accordons à nos boules de poils n’y sont en effet sans doute pas pour rien, puisque les dépenses vétérinaires effectuées par les propriétaires d’animaux ont augmenté de 34% entre 2005 et 2013.

Nos chats bénéficient donc désormais de davantage de soins curatifs et, surtout, préventifs pour vivre plus longtemps en bonne santé, un facteur majeur dans l’allongement de leur espérance de vie. (1)

De multiples études, notamment au Royaume-Uni et aux USA, se sont penchées sur les facteurs influençant la longévité des chats, notamment en termes de médecine vétérinaire préventive.

Sans surprise, il en ressort que la stérilisation augmente significativement l’espérance de vie des chats mâles (de 21 mois en moyenne) et allonge celle des femelles d’environ 7 mois.

Pour cause, les chats mâles castrés sont moins sujets aux blessures issues de bagarres, et plus particulièrement aux morsures, susceptibles de transmettre des maladies mortelles (typhus, leucose, FIV, etc.).

Par ailleurs, la stérilisation réduit naturellement l’ampleur de leur territoire, ce qui minimise le risque d’accidents de la route, première cause de mortalité chez le chat d’extérieur de moins de 5 ans.

Chez les femelles stérilisées, le bénéfice est ailleurs. Les chattes stérilisées ne subissent plus leurs chaleurs incessantes – qui durent plus longtemps et surviennent plus fréquemment en l’absence de gestation, ce qui réduit considérablement leurs risques de développer des tumeurs mammaires.

Les cancers des tissus mammaires sont en effet des affections fréquentes chez la chatte entière, et plus particulièrement chez celles qui prennent la pilule contraceptive.

En outre, les accidents de la route sont aussi fréquents chez les femelles entières, capables de fuguer plusieurs jours et de parcourir une longue distance pour trouver un partenaire.

Les traitements antiparasitaires, aujourd’hui largement répandus, réduisent aussi drastiquement le nombre de morts liées aux morsures de puces, de tiques et de phlébotomes, qui peuvent transmettre des maladies graves.

Les vaccins, de plus en plus pris au sérieux par les maîtres, ont également eu un impact conséquent sur la longévité de nos compagnons ces dernières années.

Outre la médecine vétérinaire préventive, l’alimentation et le mode de vie ont également une influence majeure sur la longévité des chats.

Les matous obèses ont malheureusement une courte espérance de vie, se situant entre 8 et 12 ans. À l’inverse, les chats de moins de 3.5 kg vivent en moyenne presque 2 ans de plus que les autres.

La race du chat compte également, puisque les matous de gouttière sont significativement plus rustiques, quand les chats affaiblis par des sélections vivent généralement moins longtemps (7 ans pour le Bengal, 10 ans pour l’Abyssin…).

Enfin, notons que les causes de mortalité les plus fréquentes chez le chat de plus de 5 ans sont l’insuffisance rénale chronique, les reins étant des organes fragiles chez le chat, les tumeurs cancéreuses, notamment le lymphome, et le diabète sucré. (2)

Les chats ayant vécu le plus longtemps

Creme Puff, le plus vieux chat ayant jamais vécu

Creme Puff était une chatte européenne tigrée, née en 1967 et décédée en 2005, à l’âge avancé de 38 ans,  ce qui en fait le chat le plus vieux ayant jamais vécu sur Terre.

Elle ne semble pas être une exception puisque son maître, Perry, est déjà entré une première fois dans le Guiness des records avec un autre chat, Granpa Rexs Allen, un croisé Sphynx et Devon Rex, mort en 1998 à 34 ans.

Perry, qui a eu plus d’une centaine de chats dans sa vie – jusqu’à 40 simultanément – est d’ailleurs un habitué des vieux chats, bon nombre de ses matous ayant allègrement dépassé les 25 ans, et les trentenaires étant eux aussi relativement nombreux.

Le secret de Granpa et de Creme Puff résidait, selon leur maître, dans leur alimentation, composée d’un petit-déjeuner quotidien à base d’œuf, de bacon de dinde, de brocolis et… De café au lait – un aliment pourtant toxique pour les chats, à ne pas tenter chez vous.

Le mode de vie de ses chats importait aussi grandement à Perry, qui avait installé une salle de cinéma dans son garage destinée à passer des documentaires animaliers à ses boules de poils pour stimuler leur curiosité naturelle et leur activité mentale.

Une attention qui peut prêter à sourire, mais en réalité véritablement salvatrice pour les chats manquant de stimulations, nos félins ayant une profonde passion pour l’observation, activité qui les détend et les occupe.

Enfin, selon Perry, dispenser beaucoup d’amour à ses bêtes et tisser un lien personnel avec chacun de ses chats est essentiel à leur bien-être et pourrait bien être une des clefs de leur longévité.

Notons également que tous les chats de Perry ont toujours été stérilisés et suivis par un vétérinaire – celui-là même qui a attesté de l’âge impressionnant de Creme Puff et de Granpa.

Rubble, le chat le plus vieux du monde en 2020

Jusqu’à il y a encore quelques mois, c’était Rubble, un beau Maine Coon roux et blanc, qui détenait le record du chat le plus âgé du monde encore en vie.

Rubble s’est éteint à l’âge de 31 ans (presque 32 ) au printemps 2020, sans souffrir de trouble particulier durant sa longue et belle vie.

Sa propriétaire, Michele, explique en grande partie la longévité exceptionnelle de son chat par l’amour qu’elle lui portait.

Elle qui n’a jamais eu d’enfant a en effet élevé son chat comme un véritable membre de sa famille, assurant être particulièrement attentive à ses besoins et proche de son compagnon à fourrure.

Nutmeg, Scooter, Cola ou Missan… Les chats ayant vécu une vie significativement plus longue que leurs semblables ne manquent pas.

Aux dires de leurs maîtres, un point commun revient sans cesse : l’amour et l’attention portées à ces boules de poils, qui semblent vivre bien plus longtemps quand ils sont considérés comme des membres de la famille à part entière.

Questions fréquemment posées sur le chat le plus vieux du monde

Qui est le chat le plus vieux du monde ?

En 2020, le chat le plus vieux du monde était Rubble, un Maine Coon de 31 ans, décédé au printemps. Le record absolu enregistré dans ce domaine est de 38 ans, et concerne  Creme Puff, une chatte européenne qui vivait au Texas.

Quelle est l’espérance de vie d’un chat ?

Il est difficile d’estimer une durée de vie moyenne pour tous les chats, car l’environnement et le mode de vie de nos compagnons influencent grandement leur longévité.

On estime cependant qu’un chat de gouttière vit entre 14 et 16 ans, mais les matous atteignant les 18 ans sont relativement nombreux.

Comment allonger l’espérance de vie de son chat ?

La stérilisation a fait ses preuves pour garder les chats en vie et en bonne santé plus longtemps, avec une longévité allongée de plus de 1,5 an en moyenne pour les mâles et environ 7 mois pour les femelles.

Au-delà des actes médicaux préventifs (vaccins, protection contre les parasites, etc.), le mode de vie du chat a tout à voir avec sa longévité.

L’obésité, notamment, réduit drastiquement la durée de vie de nos félins domestiques, qui passe de 15 ans à 10 ans en moyenne.

Quelles sont les principales causes de mortalité chez le chat ?

Chez le chat de moins de 5 ans qui a accès à l’extérieur, les traumatismes sont la première cause de mortalité, et notamment les accidents sur la voie publique.

Chez les chats de plus de 5 ans, l’insuffisance rénale chronique est la première cause de mortalité, suivie des cancers et du diabète.

Conclusion

Les histoires de chats ayant vécu plus longtemps que leurs congénères peuvent faire rêver bien des maîtres qui souhaiteraient que leurs boules de poils ne les quittent jamais.

Au-delà de cette folle espérance, elles interrogent quant à la véritable longévité de nos félins dans des conditions optimales.

On considère en effet qu’un chat de 38 ans aurait plus de 150 ans années humaines, des chiffres qui ne peuvent qu’interpeller et nous pousser à nous questionner sur l’adéquation entre le mode de vie que nous offrons à nos boules de poils et leurs véritables besoins.

Votre chat a atteint un âge honorable ? Quel est, d’après vous, le secret de sa longévité ? Partagez votre conception de la fontaine de jouvence pour chat dans les commentaires !


Laisser un commentaire