Chat Isabelle : tout savoir sur cette couleur !

Un chat Isabelle est un chat présentant une robe tricolore, le plus souvent comprenant un mélange de roux, de noir et de blanc.

Il ne s’agit pas d’une race de félins, mais bien d’une teinte de pelage, que l’on peut retrouver chez le chat de gouttière, comme chez certains chats de race pure.

Beaucoup de maîtres ont déjà entendu dire qu’un chat tricolore est généralement une femelle, mais savez-vous pourquoi ? 

Aujourd’hui, je vous propose de nous pencher un peu plus profondément dans la génétique des chats et la façon dont ils héritent de ces jolies robes Isabelle pour en apprendre davantage sur cette couleur atypique.

Un chat Isabelle, c’est quoi ?

Un chat Isabelle est un chat présentant une robe tricolore, comprenant donc trois couleurs distinctes, le plus souvent du roux, du noir et du blanc.

Les chats Isabelle sont souvent confondus avec les chats Écaille-de-Tortue ou Calico. En réalité, ces termes, qui renvoient tous à des teintes de robes, n’ont pas tout à fait la même définition.

Il est vrai que les chats Calico sont bel et bien des Isabelle… Tandis que tous les Isabelle ne sont pas des Calico ! Le Calico est un type d’Isabelle, dont les taches sont grandes et bien dessinées.

Quant aux Écailles-de-Tortues, ils sont bicolores (noir et roux), ce ne sont donc pas des Isabelle, qui sont systématiquement tricolores. La confusion vient du fait que le terme anglophone Torties regroupe différents Écailles-de-Tortues, dont les Écailles-de-Tortues et blanc, qui sont donc tricolores… Et Isabelle.

Si la présence de blanc est obligatoire dans la robe du chat Isabelle, ses deux autres couleurs ne sont pas nécessairement le noir et le roux, mais peuvent être crème, gris, chocolat, cannelle, faon ou lilas.

Les motifs que dessinent les taches colorées sur le pelage d’un chat Isabelle sont absolument uniques, il est impossible de trouver des chats tricolores identiques, et ce même chez les animaux clonés.

Un chat Isabelle peut, par exemple, avoir une dominante blanche, noire ou rousse, qui peut faire passer les autres couleurs de son pelage inaperçues.

Il peut aussi sembler bicolore, et n’avoir qu’une minuscule tache d’une troisième couleur cachée quelque part sur son pelage…

Le nom « Isabelle » affublé à cette robe particulière viendrait de la reine de Castille Isabelle 1ère, également connue sous le nom d’Isabelle la Catholique.

Selon la légende, celle-ci fit le vœu de ne pas changer de robe tant que la ville de Grenade, qui résistait aux croisades chrétiennes, n’aurait pas été conquise par ses troupes.

Le siège de Grenade ayant duré 6 mois, au cours desquels Isabelle de Castille voyagea de camp militaire en camp militaire, ses vêtements auraient inéluctablement fini par se salir, arborant des taches oranges, noires et blanches.

C’est en hommage à cet acte, considéré comme très courageux, que les chats tricolores porteraient le nom d’Isabelle, reine de Castille. Au Québec, les chats Isabelle sont d’ailleurs nommés « Chattes D’Espagne », car, oui, ce sont essentiellement des femelles !

Chat Isabelle : les différents mélanges de couleur possibles

La couleur des chats est majoritairement déterminée par les gènes B et O, respectivement responsables des teintes brunes (B = Brown) et dérivées du brun (noir, cinnanom…), et des couleurs Orange (O = Orange) et dérivées du roux (rouge, jaune…).

Le gène B est la couleur de base de tous les chats, qui s’exprime différemment en fonction de la présence d’autres gènes, notamment en donnant des robes tigrées, tachetées… Ou Isabelle.

De fait, bien d’autres gènes interviennent dans l’expression des gènes B et O chez le chat, mais tous ne sont pas encore bien identifiés et expliqués.

Le gène D, par exemple, entraîne une dilution des couleurs exprimées par B et O, ce qui donne, par exemple, un chat gris (officiellement qualifié de « bleu ») au lieu d’un noir, ou un chat crème au lieu d’un roux.

Le gène O est obligatoirement situé sur le chromosome X, qui est un chromosome gonosomique (sexuel). Il est dominant, et sa présence empêche donc l’expression de la couleur B, située sur un chromosome non sexuel.

Les chromosomes sexuels évoluent habituellement par paire, et le sexe masculin est déterminé par la présence d’une paire de chromosomes XY, quand le sexe féminin est déterminé par la présence d’une paire XX.

Puisque c’est le chromosome X qui transmet le gène O, seules les femelles peuvent, en principe, être bicolores en possédant à la fois un chromosome X porteur d’un gène O exprimant la couleur rousse, et un second chromosome X dénué du gène O, qui permet l’expression de la couleur B (noire).

Les chats Isabelle, contrairement aux Écailles-de-Tortue, ne sont pas seulement noir et roux, mais présentent aussi du blanc. Le gène du blanc – qui n’est pas encore bien identifié – intervient indépendamment de la présence des gènes O et B.

De fait, un chat Isabelle présente nécessairement du blanc, associé à une couleur dérivée de O et à une seconde couleur dérivée de B.

La robe Isabelle la plus commune est un mélange de noir, de roux et de blanc, mais elle peut aussi présenter un mélange de chocolat, roux et blanc ou de cinnamon (cannelle), roux et blanc. Le roux, dans chacune de ces combinaisons, peut prendre des teintes allant du jaune au blanc.

En présence d’un gène de dilution, les couleurs exprimées par les gènes O et B sont impactées simultanément.

Le roux devient crème, et le brun devient bleu (noir dilué), lilas (chocolat dilué) ou fawn (cinnanmon dilué). Le terme « fawn » renvoie à une couleur faon. (1)

Le chat mâle Isabelle

Tout le monde a déjà dû entendre dire que tous les chats Isabelle sont des femelles, et cette affirmation est on ne peut plus vraie… En tout cas dans le principe.

Puisque le gène O, responsable de l’expression du roux, ne peut se trouver que sur un chromosome X, les chats bicolores – le blanc n’est pas considéré comme une couleur ici – doivent nécessairement avoir deux chromosomes X, l’un porteur de O, l’autre non porteur O afin de permettre l’expression du B.

Or, deux chromosomes X impliquent la formation d’organes génitaux féminins… Et la naissance d’une femelle !

Toutefois, on retrouve chez certains chats mâles une forme de trisomie gonosomique, nommée Syndrome de Klinefelter, qui implique la transmission d’un gène sexuel en trop.

Le chat mâle atteint du Syndrome de Klinefelter possède trois chromosomes sexuels. Il ne peut que présenter la trisomie XXY, puisque ses parents sont obligatoirement un mâle (XY) et une femelle (XX), ce qui ne permet pas une anomalie de type de XYY (il n’y a qu’un seul Y a transmettre en tout).

Plus rarement, on peut rencontrer des tétrasomies gonosomiques impliquant la transmission de quatre chromosomes sexuels, ce qui donne XXXY.

Une transmission d’un gène supplémentaire donnant XXX, ou le Syndrome du Triple X, existe également, mais ne touche que les femelles puisqu’il y a une absence totale de Y, nécessaire au développement d’organes sexuels masculins.

De fait, les chats mâles atteints du Syndrome de Klinefelter sont les seuls pouvant développer une jolie robe Isabelle – avec les matous atteints de tétrasomie.

Tout comme les femelles, ils ont alors deux chromosomes X (ou trois, chez les tétrasomiques) qui peuvent permettre l’expression d’un gène B et d’un gène O.

Dans la plupart des cas, la trisomie gonosomiques implique une stérilité, une prédisposition à certains cancers et, éventuellement, une immaturité mentale persistante qui doit motiver le maître d’un chat mâle trisomique à se montrer particulièrement attentif à son compagnon.

Toutefois, les chats atteints de trisomie gonosomiques viables à la naissance sont rarement lourdement handicapés, et certains d’entre eux sont même fertiles.

Ne vous fiez pas aux photos de chats trisomiques que l’on peut croiser sur le web : elles montrent généralement des malformations faciales qui n’interviennent pas dans le Syndrome de Klinefelter, et n’ont probablement pas de liens avec une réelle trisomie du chat – très différente de celle de l’humain. (2)

Questions fréquemment posées sur le chat Isabelle

Où adopter un chat Isabelle ? 

Il n’y a pas de sélections permettant de produire des races de chats Isabelle, car l’expression de ces couleurs chez le chat est entièrement aléatoire, et encore relativement mystérieuse aujourd’hui.

Si vous voulez absolument adopter un de ces petits chats tricolores, la meilleure solution est d’écumer les refuges animaliers qui en accueillent régulièrement.

Les chats Isabelle sont-ils tous des femelles ?

En principe, les chats Isabelle sont tous des femelles, puisque l’expression du noir et le roux nécessitent obligatoirement l’implication de deux chromosomes X. Or, qui dit deux chromosomes X, dit formation d’un appareil génital féminin, et donc la naissance d’une femelle.

Toutefois, les chats mâles Isabelle existent, mais ce sont des hasards génétiques rares. Ils sont atteints de trisomie gonosomique et possèdent un chromosome en trop, ils sont donc XXY au lieu de XY, ce qui leur permet d’avoir deux X et donc deux couleurs.

Les chats Isabelle sont-ils stériles ?

Les chats mâles Isabelle sont obligatoirement porteurs d’une anomalie génétique qui les rend souvent stériles. Toutefois, ce n’est pas systématique et bon nombre de matous Isabelle ont une longue descendance.

Les chats mâles Isabelle sont-ils en mauvaise santé ?

Non, les chats mâles Isabelle ne sont pas forcément plus fragiles que les autres, bien qu’ils puissent être légèrement immatures, ce qui demande plus d’attention et de douceur de la part du maître. Ils sont aussi généralement stériles et, dans une certaine mesure, prédisposés à l’apparition de cancers.

La trisomie gonosomique à l’origine de leur couleur est bien moins handicapante qu’une trisomie qui concernerait des chromosomes non sexuels, phénomène qui, d’ailleurs, n’existe pratiquement pas chez le chat, car ceux qui en sont atteints sont rarement viables à la naissance.

Pour conclure

Un chat Isabelle est un animal définitivement enrobé de mystères, tant dans l’origine du nom de sa robe que dans les mécanismes génétiques encore nébuleux qui entraînent ce mélange de teintes.

Contrairement à ce que l’on pense souvent, ­ les chats Isabelle peuvent parfois être des mâles, bien que cela soit rare.

Même s’ils présentent alors nécessairement une trisomie gonosomique, il est essentiel de noter qu’ils sont rarement handicapés, ni physiquement ni mentalement, et qu’une euthanasie dès la naissance n’est en rien justifiée.

Il vous reste encore quelques questions sur les adorables chats Isabelle ? Posez-les-nous en commentaire de cet article !


Laisser un commentaire