Accueil » Chat femelle : morphologie, caractère et comportement

Chat femelle : morphologie, caractère et comportement

Afficher Masquer le sommaire

Le chat femelle se nomme la chatte, et présente une morphologie, un caractère, un comportement et une santé qui peuvent légèrement différer de ceux du chat mâle.

Pour les maîtres à la recherche d’un compagnon à adopter, la question du choix entre un chat femelle et un mâle se pose souvent, parfois même en premier lieu.

Aujourd’hui, je vous propose donc de nous pencher de plus près sur les spécificités de la chatte, afin de déterminer si, en fonction de vos attentes, c’est bien une femelle qu’il vous faut.

Morphologie du chat femelle

Chez le chat, le dimorphisme sexuel est peu marqué, ce qui signifie que les chats mâles et femelles se ressemblent sensiblement.

Les mâles peuvent toutefois être un peu plus grands et massifs que les femelles, notamment chez les matous de grande race (Norvégien, Maine Coon, etc.).

Il est également possible de distinguer les chats femelles des mâles par leurs robes : les Écailles-de-Tortue (roux et noir), les Isabelles et les Calico (roux, blanc et noir) sont presque systématiquement des femelles.

Quant aux chats entièrement roux, ou roux et blanc (et non pas albinos), une légende veut qu’ils soient tous des mâles : c’est faux, et même si les femelles rousses sont assez rares, elles sont bien plus fréquentes que les mâles tricolores, Tabby ou Écaille-de-Tortue.

Caractère du chat femelle

Les différences de caractère entre les chats mâles et femelles sont tout aussi subtiles que leurs différences morphologiques.

On dit que les femelles sont plus caractérielles, plus indépendantes et plus expressives que les mâles. Ce n’est pas toujours vrai, mais il faut avouer qu’on a plus de chance de se retrouver avec un compagnon plein de répondant quand on choisit une chatte… Pour le meilleur et pour le pire !

Dans les faits, il est tout à fait possible de rencontrer une femelle douce et très affectueuse, c’est même monnaie courante quand le maître offre autant d’amour à son animal que celui-ci lui en témoigne.

Par ailleurs, l’éducation, l’environnement et le mode de vie d’une chatte vont grandement influencer sur la façon dont elle exprime sa personnalité.

Être attentif aux besoins de son chat et les combler sans faute est un excellent moyen d’obtenir une boule de polis bien lunée, qui traduit sa bonhomie par des comportements plaisants.

Le comportement du chat ne doit en effet pas être confondu avec son caractère : il est le résultat de la personnalité du chat, propre à chaque individu, associée à ses instincts, à ses acquis et à des facteurs environnementaux.

Comportement du chat femelle

Le comportement du chat femelle est à la fois déterminé par son sexe, son environnement, son mode de vie et son caractère.

Le sexe d’un chat va surtout jouer dans les comportements de reproduction que celui-ci va adopter en l’absence de stérilisation.

Chez la femelle, on remarque surtout les périodes de chaleur qui surviennent à maturité sexuelle, vers les 6 mois de l’animal.

Durant sa phase de chaleur, la femelle émet des vocalises gutturales très typiques, sonores et incessantes, destinées à appeler les mâles qui pourraient passer par là.

La chatte va aussi avoir tendance à se rouler par terre et à adopter des postures lascives. Elle se montre parfois extrêmement collante, ne cessant de se frotter à son maître pour l’inonder de phéromones.

Si les comportements reproducteurs de la chatte peuvent amuser au début, ils sont très vite lassants pour les humains, d’autant que la chatte n’est pas soumise à un cycle très défini – surtout quand elle vit en intérieur, et peut être en chaleur plus longtemps et plus souvent en l’absence de gestation.

Chez les chattes d’appartement, les chaleurs incessantes sont autant nuisibles à la tranquillité du maître qu’à la santé de l’animal, dont les variations hormonales incessantes favorisent hautement la survenue de cancers.

En dehors de ses comportements reproducteurs, la chatte n’adopte pas d’attitudes intrinsèquement différentes de celles du mâle.

Comme lui, elle pourra développer des troubles du comportement (griffade, agressivité, malpropreté, etc.) si elle est contrainte de vivre dans un environnement qui ne lui convient pas, notamment en appartement.

Ses rituels d’alimentation, d’élimination et de repos sont les mêmes que chez le mâle, elle a donc besoin d’un territoire bien organisé qui respecte ses besoins fondamentaux (panier en hauteur, environnement stimulant, nourriture et eau à volonté, etc.).

Son territoire est souvent moins étendu que celui du mâle, même si les chattes en chaleurs peuvent fuguer des jours pour chercher un partenaire.

Santé du chat femelle

Les chats femelles sont aussi sujets que les mâles aux maladies métaboliques communes du chat, dont le cancer, l’insuffisance rénale chronique et le diabète, principales causes de mortalité chez nos boules de poils de plus de 5 ans.

Chez les chats de moins de 5 ans qui ont accès à l’extérieur, les traumatismes, et notamment les accidents sur la voie publique, sont les premières causes de mortalité. Les femelles y sont légèrement moins exposées que les mâles, car leur territoire est moins étendu.

Lorsqu’elles sont stérilisées, les risques liés aux dangers du monde extérieurs diminuent drastiquement, car les chattes deviennent plus casanières et ne sont plus tentées de fuguer pour trouver un partenaire.

Chez les chats de plus de 5 ans, les cancers sont une cause de mortalité très commune. Les chattes sont particulièrement exposées aux cancers mammaires, notamment lorsqu’elles n’ont pas été stérilisées.

Les chattes prenant la pilule contraceptive, en particulier, sont significativement plus susceptibles de développer des cancers hormonaux, ces médicaments étant hautement dosés.

Enfin, les chattes sont exposées aux maladies de l’appareil génital qui épargnent tout à fait les mâles, et notamment aux métrites (infections de l’utérus), potentiellement fatales.

Les maladies urinaires, qui vont de pair avec une plus grande sensibilité aux maladies génitales (on les regroupe d’ailleurs sous le nom de maladies du système urogénital), ne les épargnent pas non plus.

Les cystites, infections de la vessie, sont relativement communes chez les chattes non stérilisées, et accablent davantage les femelles que les mâles. (1)

Il est essentiel de noter que la stérilisation est un acte médical important pour prévenir de nombreuses maladies chez le chat femelle et réduire le risque d’accident, de disparition et, bien sûr, de grossesse non désirée.

Les portées de chatons non désirées participent en outre pleinement au phénomène de surpopulation féline qui engendre des dizaines de milliers d’abandons et d’actes de maltraitance chaque année.

Ne négligez pas ce phénomène, et songez à faire stériliser votre chatte pour sa santé, votre tranquillité, et le bien de tous les petits félins dont sont gorgés les refuges animaliers. (2)

Questions fréquemment posées sur le chat femelle

Où adopter un chat femelle ?

Il est très facile de trouver un chat femelle à adopter gratuitement en refuge, une solution qui permet en outre de sauver une boule de poils d’un triste destin et de libérer une place pour permettre à la structure de recueillir un autre chat en détresse.

Quelle est la femelle du chat ?

La femelle du chat est la chatte. Le chat et la chatte ne présentent presque aucune différence morphologique, bien que le mâle puisse être un peu plus gros.

Comment choisir entre un chat et un chat femelle ?

Le sexe de votre chat a en réalité assez peu d’importance au moment de choisir un animal de compagnie, car le caractère du mâle et de la femelle est avant tout une question de personnalité.

On tend toutefois à dire que les femelles sont plus caractérielles, et les mâles plus doux, mais cela est loin de se vérifier systématiquement.

Il existe en revanche de véritables différences de comportement chez les animaux non stérilisés, la chatte ayant notamment des périodes de chaleur longues et régulières, que le mâle n’a pas.

Pourquoi choisir un chat femelle ?

Globalement, il n’y a pas de raison particulière de choisir un chat femelle plutôt qu’un chat mâle, car les différences de caractères et de morphologie entre les deux sexes sont peu marquées.

Choisir une femelle peut toutefois vous apporter un compagnon avec un peu plus de répondant, car les chattes peuvent être plus volontiers caractérielles que les mâles. Toutefois, cela ne constitue pas une vérité générale, et chaque animal a sa personnalité.

Pour conclure

Le chat femelle n’est pas très différent du mâle, mais il convient toutefois de prendre connaissance de certaines spécificités concernant sa santé pour en prendre soin comme il se doit.

Les chattes non stérilisées sont en effet plus exposées à un certain nombre de maladies qui épargnent tout à fait les matous, notamment les cancers mammaires et les infections de l’utérus, deux pathologies communes.

La stérilisation permet de réduire drastiquement le risque de survenue de cancer mammaire chez la chatte et diminue également significativement les risques d’infections du système urogénital.

C’est également le seul moyen de faire cesser les chaleurs d’un chat femelle, et d’éviter les portées de chatons non désirées sans mettre en danger sa santé, contrairement à la pilule contraceptive.

Vous avez encore quelques questions à nous poser sur le chat femelle et ses spécificités ? Exprimez-vous en commentaire de cet article !

Partagez votre avis